Les propriétaires qui ont la chance de bénéficier d’un grand terrain peuvent se permettre d’adopter un animal de compagnie aussi original que la chèvre naine. Également appelée chèvre toy, la chèvre naine est une petite race de chèvre issue du croisement entre des petites races. Animal herbivore, elle peut être particulièrement utile dans l’entretien de son terrain, mais avant d’envisager cette solution, il existe quelques éléments qui doivent être étudiés.

Chèvre naine : quel est cet animal ?

La chèvre naine fait partie des nouveaux animaux de compagnie qui intéressent de plus en plus les familles, particulièrement lorsqu’elles bénéficient d’un terrain plus ou moins vaste. La chèvre naine est issue du croisement entre plusieurs petites espèces. Venant de pays où les conditions de vie sont difficiles, la chèvre naine se montre très résistante, ce qui facilite son entretien. L’animal est d’ailleurs rustique et robuste et son espérance de vie peut atteindre une quinzaine d’années. Faisant tout au plus 50 cm au garrot, l’animal intéresse beaucoup de familles, et ce pour de nombreuses raisons. En effet, compte tenu de sa taille similaire à un chien de taille moyenne, on peut facilement le promener et jouer avec elle. Sociable et intelligente, la chèvre naine est facile à éduquer, rendant la cohabitation harmonieuse. Elle s’avère également utile pour entretenir un terrain, car elle est capable de débroussailler les terrains difficiles.

La chèvre naine : une tondeuse écologique très appréciable

L’éco pâturage est une pratique ancestrale qui connait un regain d’intérêt dans un contexte où la population cherche à changer leur mode de vie et de consommation dans un souci d’ordre environnemental. Cette pratique se définit comme une méthode d’entretien d’un terrain écologique et naturel et donc sans impact négatif sur l’environnement. L’éco pâturage est d’ailleurs peu coûteux par rapport à d’autres méthodes d’entretien courant des espaces verts. Il s’avère plus efficace avec des animaux herbivores tels que la chèvre naine. La présence de ces animaux est non seulement bénéfique pour l’aspect visuel de son terrain, mais encourage également la biodiversité. De plus, contrairement à une vraie tondeuse à gazon, la chèvre naine travaille progressivement et silencieusement sans avoir besoin d’une supervision spécifique.
Cependant, la pratique de l’éco pâturage avec une chèvre naine demande un minimum de connaissance et de logistique. Le propriétaire devra par exemple s’occuper des formalités administratives liées à son élevage. Il sera aussi tenu de prévoir un suivi sanitaire des animaux. Comme l’animal est assez gourmand, il faudra sécuriser les espaces fleuris et le potager pour éviter de les décimer.

Pourquoi choisir la chèvre naine pour entretenir son terrain ?

Si la chèvre naine est délaissée par les fermiers en raison de sa faible productivité, elle est cependant la race la mieux indiquée pour l’éco pâturage. Rustique et peu exigeante, elle est capable d’entretenir de grands espaces verts avec efficacité et a la particularité d’être sociable. Néanmoins, avant de se lancer, les propriétaires doivent prendre en compte les besoins de la chèvre naine. En effet, bien qu’elle soit de petite taille, elle nécessite un minimum d’espace. Plusieurs centaines de m2 sont à prévoir si on souhaite accueillir plus d’une chèvre naine et il convient de bien clôturer le terrain pour éviter les fugues. Le propriétaire sera d’ailleurs amené à électrifier sa clôture. D’autre part, l’animal a également besoin d’un abri qui le protègera contre les intempéries tout en lui permettant de se reposer. À noter que la chèvre naine de pâturage doit bénéficier de nourriture complémentaire. Certains aliments sont déconseillés pour la chèvre naine, car ils sont potentiellement toxiques. C’est notamment le cas du blé, qui peut devenir toxique lorsqu’il est consommé en trop grande quantité.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.