Un bien immobilier sur quatre est désormais acheté en faisant appel à un courtier en crédit immobilier. Ce professionnel permet de gagner du temps, mais aussi de l’argent en trouvant la meilleure offre de crédit, parmi toutes celles du marché. Pourtant, pour que cela se passe au mieux, il faut se faire accompagner par le bon courtier.

Que faut-il attendre d’un bon courtier ?

Le courtier en crédit immobilier propose un accompagnement global et personnalisé. Cela veut dire deux choses. En premier lieu, il s’engage à travailler et donner satisfaction à ses clients jusqu’à ce que les fonds soient débloqués. C’est d’ailleurs pour lui, la seule façon d’être rémunéré. Il ne peut jamais (cela serait considéré comme une faute professionnelle) demander une avance. Sa rémunération en outre doit être stipulée au départ, lors de la première rencontre.

La personnalisation de l’accompagnement est également primordiale. La demande des uns ne sera pas celle des autres. Durée de remboursement, montant demandé, flexibilité de remboursement, profil atypique : le courtier doit s’adapter, quand la demande est réalisable.

Pour cela, il s’assure en premier lieu que c’est le cas en examinant la situation financière au regard du projet immobilier.

Comme c’est un intermédiaire financier, le courtier doit être enregistré auprès de l’ORIAS, un organisme de régulation. C’est un des premiers points à vérifier, avant de s’engager avec un professionnel. Le numéro figure le plus souvent sur sa carte de visite ou encore sur le contrat qu’il fait signer à ses clients pour marquer leur engagement réciproque.

Pourquoi passer par un courtier ?

Entre le premier rendez-vous où l’on expose son projet d’achat jusqu’au versement de l’argent, il peut se passer plusieurs mois. Le délai peut varier selon le type de projet, la réactivité des clients à fournir les différentes pièces et les agendas des acteurs financiers.

Un courtier doit être joignable ; ne serait-ce que par mail ; pour faire des points réguliers sur l’état d’avancement du projet. Même si son agenda est chargé, il doit prendre le temps de leur passer un coup de fil ou de leur envoyer un message rapidement.

Le fait de passer par un courtier est le plus souvent synonyme de gain de temps et d’argent. Un courtier se charge d’élaborer le dossier de financement, avec les éléments fournis, pour aller le présenter aux banques. Sur toutes les propositions faites, il ne va conserver que les meilleures qu’il soumettra à ses clients. Là encore, il est force de proposition, expliquant les différences entre les offres et vers lesquelles il est préférable de s’orienter en fonction des attentes préalables de ses clients.

Il ne faut pas oublier que les termes employés dans le domaine bancaire sont, pour beaucoup de personnes, compliquées à appréhender. Or, il est important de comprendre toutes les clauses de son crédit, mais aussi de son assurance emprunteur parce que les deux engagent pour une durée moyenne de 20 ans.

Un courtier doit donc expliquer tout cela en langage profane, répondre à toutes les questions pour rendre ses clients acteurs de leur prêt.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.